Soupe miso aux légumes

soupe miso aux légumes

Cette recette de soupe miso aux légumes m’a rappelé le minestrone italien, dans la mesure où les légumes restent en morceaux et sont facilement interchangeables. Elle constitue un dîner idéal, à la fois gourmand et léger.

La soupe miso, qui tient son nom de la pâte de soja fermentée qui y est intégrée, est très importante dans la gastronomie japonaise. Dans sa version classique, elle est consommée à chaque repas, à commencer par le petit déjeuner.

Importé de Chine par les moines bouddhistes, le miso existe au Japon depuis le 12e siècle. D’abord réservé aux plus riches, il a ensuite été adopté par les samurai car il est très nutritif : le miso contient une forte quantité de protéines végétales, facilement assimilables grâce au processus de fermentation. Enfin, il s’est popularisé et s’est intégré, non seulement dans la soupe servie à chaque repas, mais également dans de nombreux plats japonais (voir toutes les recettes du blog à base de miso).

La pâte de miso brute est fortement salée. Pour évaluer la force en sel, il suffit de regarder sa couleur : plus le miso est foncé, plus il est salé. Ainsi, le miso clair, est extrêmement doux, voire sucré, au point d’être utilisé dans les desserts !

Ingrédients

Pour deux personnes

  • 75 cl de bouillon dashi
  • 2 cuillères à soupe de miso (plutôt foncé) – pâte de soja fermentée
  • 1 morceau de 50 g de potiron kabocha ou de potimarron bio non épluché
  • 1 petit poireau
  • une poignée d’épinards (50 g environ)
  • un petit radis daikon ou un morceau de daikon (50 g environ)
  • une pomme de terre moyenne
  • 50 g de champignons frais (shiitake ou pleurote)
  • l’algue kombu du dashi (si vous avez fait votre dashi vous même)

Préparation

  1. S’il n’est pas prêt, commencer à préparer le bouillon dashi en suivant cette recette ou en intégrant 3 cuillères à café de poudre de dashi à 75 cl d’eau.
  2. Prélever l’algue kombu ayant servi à préparer le dashi et la couper en fines lanières.
  3. Prélever 50 g de potiron kabocha et le couper en morceaux, en conservant la peau. Congeler ou réserver le reste au frais pour préparer un autre plat.
  4. Couper le poireau, le daikon, la pomme de terre et les champignons en morceaux.
  5. Porter le bouillon dashi à ébullition. Y faire cuire la pomme de terre, le daikon, le potiron et le poireau jusqu’à ce qu’ils soient tendres (10-15 minutes).
  6. Ajouter les champignons et cuire 5 minutes supplémentaires. Au dernier moment, ajouter les épinards pour les faire tomber les épinards.
  7. A l’aide une petite passoire au ras du bouillon, dissoudre deux cuillère à soupe de miso dans la soupe. Si vous n’avez pas de passoire, dissoudre le miso dans un bol en le mélangeant avec du bouillon chaud.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.