La soupe miso

soupe miso

La soupe miso est dégustée au Japon dès le petit déjeuner. Elle est la composante indispensable de tous les repas japonais, avec le riz. J’ai adoré le goût de cette soupe dès que je l’ai goûtée. Il s’agissait pourtant probablement d’une version bas de gamme, préparée à base de bouillon en poudre. Mais sa saveur indéfinissable, ni maritime, ni terrestre, ronde est intense, m’a à la fois dérouté et séduit ! Vous verrez, ce n’est pas difficile de la préparer et, même si vous utilisez du bouillon dashi en poudre,  le résultat sera bien meilleur que les soupes lyophilisées sensées tout contenir.

Recette de la soupe miso

Ingrédients

Pour 4 bols de soupe environ

  • 60 cl de bouillon dashi (maison de préférence. A défaut, vous pouvez utiliser du bouillon instantané)
  • 1 à 2 cuillères à soupe de miso selon la teneur en sel (pâte de soja fermentée)
  • Trois cuillères à soupe d’algue wakame séchée
  • ¼ de tofu coupé en cubes
  • Oignon nouveau ou le blanc d’un petit poireau finement émincé

Préparation

  1. Faire tremper les algues wakame dans de l’eau froide
  2. Faire chauffer le bouillon dashi jusqu’à ébullition
  3. Éteindre le feu (le miso ne doit pas bouillir, car il perd très vite sa saveur)
  4. placer une petite passoire au ras de l’eau
  5. Mettre la première cuillère à soupe de miso dans la passoire et dissoudre en remuant. Si vous mettez le miso directement dans l’eau, il ne se dissoudra pas complètement
  6. Goûter et ajouter au besoin du miso en procédant de la même manière
  7. Amener la soupe rapidement à ébullition et la retirer du feu
  8. Égoutter les algues wakame, les ajouter à la soupe avec le tofu
  9. Ajouter l’oignon nouveau ou le poireau

Astuce : si vous ne mangez pas toute la soupe, il est possible de la conserver une journée au frais. Mais égouttez la auparavant pour réserver les algues wakame à part. Si vous les laissez séjourner dans la soupe, elles lui donneront à goût trop prononcé.

Laisser un commentaire